Signing-Cote-Ivoire2

On 13 December 2016, at a ceremony held at the ACWL, Côte d’Ivoire signed its Protocol of Accession to the Agreement Establishing the ACWL. Côte d’Ivoire becomes the 34th developing country Member of the WTO to join the Advisory Centre on WTO Law (ACWL).  Côte d’Ivoire is both the first country in West Africa and the first sub-Saharan francophone country to become a member of the ACWL.

At the signing ceremony, Niall Meagher, Executive Director, welcomed Côte d’Ivoire to the ACWL, and said that he looked forward to providing the ACWL’s assistance to Côte d’Ivoire in the New Year.  He also thanked the United Kingdom for the assistance provided to the ACWL activities in general and in particular to Côte d’Ivoire with its accession through the Trade Advocacy Fund (TAF).

On behalf of Côte d’Ivoire, His Excellence Ambassador Kouadio Adjoumani said that Côte d’Ivoire was pleased to become a Member of the ACWL. He said that Côte d’Ivoire’s membership of the ACWL would be essential to enable it to develop its technical capacity to participate in the multilateral trading system and he looked forward to making good use of the services of the ACWL.  Ambassador Adjoumani also expressed Côte d’Ivoire’s gratitude for the support provided by the United Kingdom through TAF.

Mr. Andrew Staines, Deputy Permanent Representative of the United Kingdom Mission to the WTO, expressed his support for the work of the ACWL and said that his Government, through TAF, was very happy to assist Côte d’Ivoire in becoming a Member of the ACWL.   He looked forward to a positive relationship between the ACWL and Côte d’Ivoire with ongoing support from TAF.

Ms Elsbeth Akkerman, Chairperson of the General Assembly of the ACWL, also welcomed Côte d’Ivoire to the ACWL and looked forward to Côte d’Ivoire participating in future meetings of the General Assembly.

All developing countries that are Members of the WTO or in the process of acceding to the WTO are entitled, by virtue of their WTO Membership or process of accession, to become Members of the ACWL. The 42 least-developed countries (LDCs) that are Members of the WTO or in the process of acceding to the WTO are automatically entitled to the services of the ACWL without having to become Members of the ACWL.

Côte d’Ivoire’s accession to the ACWL formally takes effect 30 days after the signing of the Protocol of Accession.   Following Côte d’Ivoire’s accession, 76 countries*, or just under half of the Members of the WTO – are entitled to turn to the ACWL for advice on WTO law, support in WTO dispute settlement proceedings and legal training.

* Includes separate customs territories.

15 December 2016

******

Le 13 décembre 2016, lors d’une cérémonie tenue à l’ACWL, la Côte d’Ivoire a signé son Protocole d’accession à l’Accord instituant l’ACWL. La Côte d’Ivoire devient le 34ème pays en développement Membre de l’OMC à accéder au Centre consultatif sur la législation de l’OMC (ACWL). La Côte d’Ivoire est à la fois le premier pays d’Afrique de l’Ouest et le premier pays francophone subsaharien à devenir Membre de l’ACWL.

Lors de la cérémonie de signature, Niall Meagher, Directeur exécutif, a souhaité la bienvenue à la Côte d’Ivoire à l’ACWL et a déclaré qu’il se réjouissait d’apporter l’aide de l’ACWL à la Côte d’Ivoire lors de la nouvelle année. Il a également remercié le Royaume-Uni pour l’assistance fournie aux activités de l’ACWL en général et en particulier à l’accession de la Côte d’Ivoire par le biais du “Trade Advocacy Fund” (TAF).

Au nom de la Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Kouadio Adjoumani a déclaré que la Côte d’Ivoire était heureuse de devenir Membre de l’ACWL. Il a indiqué que l’accession de la Côte d’Ivoire à l’ACWL serait primordiale pour lui permettre de développer sa capacité technique à participer au système commercial multilatéral et qu’il espérait faire bon usage des services de l’ACWL. L’Ambassadeur Adjoumani a également exprimé la gratitude de la Côte d’Ivoire pour le soutien apporté par le Royaume-Uni par le biais du TAF.

Andrew Staines, Représentant permanent adjoint de la Mission du Royaume-Uni auprès de l’OMC, a exprimé son soutien aux activités de l’ACWL et a déclaré que son gouvernement, par l’intermédiaire du TAF, était très heureux d’aider la Côte d’Ivoire à devenir Membre de l’ACWL. Il a dit avoir hâte que s’engage une relation fructueuse entre l’ACWL et la Côte d’Ivoire avec le soutien continu du TAF.

Mme Elsbeth Akkerman, Présidente de l’Assemblée générale de l’ACWL, a également souhaité la bienvenue à la Côte d’Ivoire à l’ACWL et a déclaré se réjouir de la participation de la Côte d’Ivoire aux futures réunions de l’Assemblée générale.

Tous les pays en développement Membres de l’OMC ou en voie d’accession à l’OMC ont le droit, en vertu de leur accession à l’OMC ou de leur processus d’accession, de devenir Membres de l’ACWL. Les 42 pays les moins avancés (PMA) Membres de l’OMC ou en voie d’accession à l’OMC ont automatiquement droit aux services de l’ACWL sans avoir à devenir Membres de l’ACWL.

L’accession de la Côte d’Ivoire à l’ACWL prendra officiellement effet 30 jours après la signature du Protocole d’accession. Suite à l’accession de la Côte d’Ivoire, 76 pays*, soit un peu moins de la moitié des Membres de l’OMC, peuvent se tourner vers l’ACWL pour bénéficier d’avis juridiques sur le droit de l’OMC, d’une assistance dans les procédures de règlement des différends de l’OMC, et des activités de formation.

* Comprend les territoires douaniers distincts.

15 Décembre 2016

Signature2

Handshake2

GAChairperson-2

Contact Us

Send us an email and we'll get back to you shortly.

Not readable? Change text.